Les meilleures excuses
du temps des Fêtes

Aux grands maux les grands moyens

Trouvez-en une

Viens-tu défoncer l’année avec nous autres ?

Désolé, je suis en prison jusqu’au 15 janvier.

Votre beau-frère vous propose son vin maison ?

Je ne peux pas, mon foie n’en sortira pas indemne.

La galette des Rois est mystérieusement disparue ?

Ce n’est pas moi, c’est le Colonel Moutarde dans le salon avec la télé.

Une invitation à aller patiner ?

Ishhhh… #jpatinesuabottine

Un chalet à Saint-Clin-Clin-des-Meuh-Meuh ?

Désolé, j’ai déjà un chalet à St-Confort-du-Sofa.

Une invitation en ski ?

Désolé, je me concentre sur le sport de salon cet hiver.

Casse-Noisette une énième fois ?

Impossible, je suis allergique aux noix.

Un souper chez matante Huguette ?

Désolé, j’ai la gastro des deux bords.

Votre ex veut vous revoir ?

Ça va être difficile, je suis avec Jean-François Mercier aux danseuses.

Ta femme veut te traîner au Boxing day ?

Je ne peux pas, je suis disparu avec Messmer.

Encore un échange de cadeaux ?

Désolé, il me reste encore 4 voisins à sortir du banc de neige.

Un voisin pris dans le banc de neige ?

Ce serait plus prudent d’attendre que ça fonde.

Votre mère vous appelle ?

Je dois te laisser : j’ai 3 hommes forts dans le salon.

Une tante vous appelle de la Floride ?

Lo siento, no hablo francés.

C’est le temps de prendre vos résolutions ?

Désolé, je préfère la résolution de ma DEL ultra HD.

L’infâme gâteau aux fruits de votre père ?

Non merci, je préfère donner mon poids au suivant.

Une invitation à faire le Père-Noël ?

Désolé, je suis rendu trop maigre pour le costume.

Une visite chez les beaux-parents ?

Ça va être difficile, je suis tombé dans une craque du plancher.

Une sortie en raquette ?

Ça va être difficile, je viens de me peinturer dans un coin.

Un millième souper des Fêtes ?

Je ne peux pas, Joël Legendre me fait déjà une tourtière.